e-pathie
Programme thématique de recherche sur les usages des TIC dans l’enseignement supérieur

Françoise Thibault

Co-directrice des programmes Tematice et e-pathie - Fondation Maison des Sciences de l’Homme de Paris. Conseillère scientifique du département « Sciences de l’homme et de la société » ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, France.

Initialement spécialiste de littérature et de cinéma, Françoise Thibault a consacré une partie de sa carrière au développement des usages des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans l’enseignement supérieur. Elle a été à l’origine d’initiatives nationales comme Les Amphis de la Cinquième, Audiosup, Formasup, Canal-U, Campus Numérique, etc.

Depuis quelques années, elle s’est attachée à la compréhension des phénomènes liant la technologie à la société. Ainsi, elle a co-dirigé les appels d’offres nationaux « usages de l’internet », « médiation des savoirs scientifiques » et le dispositif « équipe de recherche technologique en éducation » (ERTE). Actuellement elle est impliquée dans la réflexion sur les infrastructures de recherche en sciences humaines et sociales. A ce titre, elle est membre du bureau exécutif du comité stratégique des Archives ouvertes. Elle a lancé le programme Tematice consacré à la circulation des savoirs dans le domaine des TIC pour l’éducation. Croisant des approches sociologiques et communicationnelles, elle est impliquée dans plusieurs projets au sein du groupe de recherche e-pathie qu’elle co-dirige. Après une première étude sur le Réseau Universitaire des Centres d’Autoformation, elle a engagé différents travaux sur les TIC dans l’enseignement supérieur. Actuellement elle travaille d’une part sur les enseignements à distance universitaires et d’autre part sur les transformations en jeu dans la communication scientifique.

Françoise Thibault est également membre du séminaire sur l’industrialisation de la formation (SIF), chercheur associé au Céditec, membre de la rédaction en chef de la revue Hermès et membre du comité éditorial de la revue Distances et savoirs.

contact : francoise.thibault4@wanadoo.fr

- ouvrage

1996 - F. Thibault (éd.), Enseignement supérieur sur mesure, Petit abécédaire illustré, Paris, MESR.

- parties d’ouvrage

2007 (à paraître) - F. Thibault et B. Albéro, La recherche sur les TICE en France, grandeurs, misères et perspectives, Rennes,Presses universitaires de Rennes.

2004 - F. Thibault et B. Albéro, « Enseignement à distance et autoformation à l’université : au-delà des clivages institutionnels et pédagogiques ? », in I. Saleh et S. Bouyahi (éd.), Enseignement ouvert et à distance : épistémologie et usages, Paris, Hermès Science/Lavoisier, collection IC2 : 35-52.

2003 - F. Thibault, « Coalitions sociales et innovation pédagogique : le cas du Réseau Universitaire des Centres d’Autoformation », in B. Albéro (éd.), Autoformation et enseignement supérieur, Paris, Hermès Science/Lavoisier : 193-218. L’article en ligne.

- études publiées

2006 - F. Thibault et B. Albéro, "ELUE France" , in Les universités européennes à l’heure du e-larning, regards sur la Finlande, l’Italie et la France, Conférence des Recteurs des Universités Italiennes – CRUI (éd.), Paris.

2005 - F. Thibault, Enquête auprès des membres de la FIED, année 2003 - 2004, Paris, FMSH.

- direction de numéro de revues

2006 - Pour la revue Distances et savoirs, 2006, vol. 4, n° 3, Campus numériques, universités virtuelles, universités numériques et caetera, L. Petit, F. Thibault et T. Trebbi (éd.).

2006 – Pour la revue Distances et savoirs, 2006, vol. 4, n° 1, Campus numériques, universités virtuelles, universités numériques et caetera, L. Petit, F. Thibault et T. Trebbi (éd.).

articles dans des revues à comité de lecture

2007 (à paraître) - "Campus numériques : archéologie d’une initiative ministérielle" in Etudes de communication.

2006 - "Autour des campus numériques français, repères dans les initiatives du ministère en charge de l’enseignement supérieur" in Distances et savoirs, vol. 4, n° 1 : 109-112.

2004. « Technologies, éducation et formation » avec Bruno Ollivier, in Hermès, Cognition, communication, politique n° 38, Les sciences de l’information et de la communication, Savoirs et pouvoirs, Paris, CNRS éditions : 191-197.

- participation à des ouvrages collectifs

2005. « Questionner les mots : e-learning », in La « société de l’information » : glossaire critique, Commission nationale française pour l’Unesco, Paris, La documentation française : 68-72.

2003. « L’université et les technologies de l’information et de la communication : explosion, errements et doutes », in Actes du colloque Médiation et ingénierie des connaissances, 14 au 16 décembre 2003, Marseille.

2003. « La recherche sur les usages : perspectives pour l’enseignement supérieur », in Actes du colloque Campus numériques et universités numériques en région, 1 et 2 octobre 2003, Montpellier. Acte en ligne.

2003. « La formation à distance : des finalités en tension » in Les TIC au cœur de l’enseignement à distance, actes de la journée d’étude du 12 novembre 2002, I. Saleh , D. Lepage, S. Bouyahi (éd.), université de Paris 8 : pp. 161-171. L’acte en ligne.

2002. « Le discours institutionnel d’introduction des TIC dans l’enseignement supérieur français : écrire / s’inscrire dans l’innovation » (en collaboration avec C. Barats et H. Cardy), in Actes du 13e Congrès de la SFIC, Les recherches en information et communication et leurs perspectives : histoire, objet, pouvoir, méthode, 7 au 9 octobre 2002, Palais du Pharo, Marseille : pp. 125-131.

2002. « De l’université virtuelle au campus numérique : simple effet de traduction ou changement de paradigme », in Actes du premier colloque franco-mexicain des sciences de la communication, Mexico, 8 au 10 avril 2002, publication sur un CD Rom édité par la SFIC (Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication). L’acte en ligne.

2001. « Digital campus in french universities : hope and risk ». in actes du colloque EUNIS ? The changing universities, The role of technology, 27 au 30 mars, Berlin, publication en ligne.

2000. « Les Technologies de l ’Information et de la Communication dans l’Enseignement Supérieur : les signes d’une mutation », in Actes du colloque TICE 2000, 18 au 20 octobre 2000, Troyes. L’acte en ligne.

1999. « Technologies d’information et de communication dans l’enseignement supérieur français : Modernisation ou industrialisation ? », in Actes des 9e Journées MIEC (méthodes informatiques dans l’enseignement de la chimie), 12 au 14 mai 1999, Bruxelles. L’acte en ligne.

- rapports

2006. P. Casella, A. Laloux, F. Thibault, Expertise du pôle régional de recherche Systèmes et Technologies de l’Education et de la Formation, rapport remis au Conseil régional Picardie, 40 p.

2004. F. Thibault, Y. Boivin, Le e-learning dans les universities françaises, contexte national, rapport remis à la Conférence des Présidents d’Université pour le projet européen ELUE, 177 p.

2004. F. Thibault, Y. Boivin traduit par Y. Boivin, ELUE, Drawing up of national reports on the e-learning initiatives of each individual country, rapport remis à la Conférence des Présidents d’Université pour le projet européen ELUE, 109 p.

2002. Campus numérique, enjeux et perspective pour la formation ouverte et à distance, M. Averous et G. Touzot (éd.), rapport pour le ministère de l’Education Nationale, de la Recherche et de la Technologie, 70 p.

2001. Nouvelle définition des tâches des enseignants et des enseignants-chercheurs dans l’enseignement supérieur français, E. Espéret (éd.), rapport pour le ministère de l’Education Nationale, de la Recherche et de la Technologie, 53 p.

2001. F. Thibault et J. Guidon. Les technologies de l’information et de la communication dans une université multi-site, rapport pour la présidence de l’université des Antilles-Guyane), 15 p.

- entretiens

2006 – « Tematice et la recherche sur les TICE en France », interview in Resatice, réseau de chercheurs francophones en technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement.

2001 – « Les campus numériques pour la modernisation de l’enseignement supérieur », entretien avec P. Morin, directeur d’Algora.